Kraken Attack, un jeu coopératif à partir de sept ans de 1 – 4 joueurs pour des parties de 25 minutes. Nominé à l’As d’Or – Jeu de l’année 2021 dans la catégorie Enfant.

Aaah qu’il a bon dos Saint-Nicolas. Maman n’assume pas son envie d’avoir Kraken Attack au sein de sa grande collection de jeu. Le Grand Patron l’a donc apporté à Yuri, 6 ans, pour son plus grand bonheur. Il l’avait tout de même entouré dans son catalogue.

C’est de cette façon que l’on s’est retrouvé, un samedi après-midi, à enchainer trois parties de cet excellent jeu coopératif. Première étape : ouverture de la boîte et découverte du matériel. Entre Bikolor, le Kraken, ses disciples, les tentacules, les dés, les bastingages et les pions pirates en bois, … chaque rencontre est un émerveillement. Yuri a de suite compris le but : repousser Bikolor afin de continuer en paix notre voyage nautique.

J’en profite pour parler du matériel présent dans les jeux de son éditeur, Loki. J’ai toujours été ébahie par la qualité des différentes pièces qui composent leurs jeux. Monsieur Carrousel en est le parfait exemple. Il s’agit également d’un jeu coopératif à partir de quatre ans dans lequel chaque enfant doit trouver sa place dans le carrousel. Et justement, celui-ci est une magnifique et imposante pièce en bois qui ne donne qu’une envie aux enfants, le faire tourner, évidemment.

Revenons à notre partie contre le Kraken. Après avoir installé  – encore bien loin du bateau – les tentacules et les pirates à bord, notre aventure peut commencer. Je pensais qu’avec moi dans le bateau, la partie serait vite être gagnée. Mais ça n’a pas été le cas. Un vrai challenge. Sur trois parties, aucune n’a été menée avec succès. Qu’à cela ne tienne, « on recommencera demain » me dit Yuri et « cette fois on demandera à mon petit frère Dario de nous aider ».

Dimanche arrive et cette fois on s’y met mais après le souper. « Avoir une maman qui travaille dans un magasin de jeux c’est super chouette mais ça veut dire que les dimanches du mois de décembre … elle travaille ». Nous préparons ensemble un plan d’attaque et finalement, tout le monde y trouve son compte. Même le petit Dario qui, grâce aux cartes, aux illustrations claires et précises, devient un moussaillon plus qu’utile.

Parlons justement des illustrations ornant toutes les cartes du jeu. D’une part, l’imagerie fait énormément penser à la série animée Jack le pirates. Dans cette création Disney, à l’univers de Peter Pan, des enfants pirates rivalisent avec le Capitaine Crochet. C’est important pour les enfants de pouvoir s’identifier dans un jeu de société. Cela leur permet d’avoir un support afin de se projeter dans l’aventure. Que ce soit les dessins animés ou autre chose, le résultat est le même : leur permettre de se raconter des histoires. D’autre part, j’ai particulièrement apprécié la petite aide de jeu illustrée qui montre à l’enfant les différentes étapes de son tour, chose peu fréquente dans un jeu de société enfant.

Malheureusement, la partie de dimanche s’avère être un échec. Ceci vous fait sans doute croire que le jeu a été mis de côté car « trop compliqué ». Et bien pas du tout, cette défaite a été un moteur de discussion. Ainsi, une nouvelle stratégie collective a été mise en place. Un des points positifs des jeux coopératifs familiaux, ils permettent aux adultes d’avoir des discussions quelque peu insolites avec les plus jeunes : « Dis maman, tu penses qu’il faut d’abord repousser les tentacules et le kraken ? Parce j’aimerais vraiment réparer notre bateau avec le marteau »

Ensuite, nous avons déménagé, la boite s’est retrouvée dans une caisse, quelque peu oubliée. Ce n’est que deux semaines plus tard que Yuri le ressort spontanément et me demande s’il peut y jouer seul. Je lui explique en deux mots le mode solo. Parce que oui, il y a mode solo, pratique non ?! Malheureusement, il n’a pas voulu me dire s’il avait vaincu ou non le Bikolor. Affaire à suivre ….

Moralité : ce jeu est un mignon et bon jeu coopératif dans lequel enfants et parents peuvent s’y retrouver. Mais surtout, se réunir autour d’une tumultueuse et nautique aventure.

PS : Ce merveilleux jeu est signé Antoine Bauza et son fils Esteban !

NL
FR NL