Dans les terres dévastées d’Arzium, cachées aux confins du pays, se trouve la Dernière Ruine : une cité dans les légendes racontent qu’elle renferme un Artefact capable de réaliser les plus grands désirs du cœur… Huit voyageurs se sont lancés, voyageant ici et ailleurs, à la recherche d’indices sur l’emplacement de la Dernière Ruine. Mais pourront-ils surmonter leur propre avidité et leurs démons en chemin ?

Near and Far est un jeu qui fait du bien.    

Tout d’abord, de par sa conception. L’auteur du jeu, Ryan Laukat, en est également l’illustrateur ce qui confère à l’ensemble une cohérence parfaite et permet à l’esprit insufflé au jeu d’être présent à chaque instant.

Et le souffle de cet esprit est délicieusement vivifiant. Bien sûr, nous allons vivre une aventure jalonnée de rencontres, de combats et de gestion comme tant d’autres jeux peuvent nous le proposer. Mais il règne ici une atmosphère unique, nous traversons un monde à part, les rencontres sont peu communes et nous visons un but loin des standards habituels.

Et du coup ça fait du bien.

Le rythme du jeu lui-même est particulier puisque chaque joueur pourra y imprimer le sien même si il faudra être attentif à l’avancée de ses adversaires. Et essayer de trouver le meilleur équilibre parmi les différents moyens d’arriver à nos fins.

Le jeu propose plusieurs expériences de jeu différentes : un tutoriel, un mode arcade, un mode personnage et un mode campagne. Vous pourrez donc choisir à votre guise, selon vos configurations de joueurs, de vivre une aventure d’un seul tenant le temps d’une soirée ou alors de vous lancer dans un périple de plus longue haleine qui verra la narration s’étoffer et vos personnages évoluer. Alors, bien sûr, vous faites bien comme vous voulez, mais je ne peux que vous recommander chaudement de privilégier la nature évolutive du jeu.

Parce qu’elle fait du bien.

Mais rentrons dans le vif du sujet.

Near and Far est donc un jeu d’aventure puisque à chaque partie vous allez, selon le mode choisi, évoluer sur différents plateaux représentant les contrées traversées lors de vos pérégrinations. Ces plateaux sont regroupés dans un grand livre à spirale du plus bel effet. On adjoindra à ce plateau, un plus petit appelé la Ville. Cette Ville apporte le côté gestion du jeu puisque c’est là que vous récupérerez différentes ressources, recruterez des aventuriers, piocherez des cartes Trésors, dresserez des oiseaux géants sans compter que vous vous battrez en duel avec vos adversaires qui auront eu le malheur de vous croiser dans un des bâtiments.

 Dès que vous vous sentirez prêts, vous basculerez alors sur le plateau aventure où vous suivrez de nombreux chemins semés d’embûches, de rencontres inopportunes, où vous placerez vos campements et où surtout vous allez entreprendre des quêtes.

Ce sont ces quêtes qui donnent une dimension supplémentaires au jeu si vous l’envisagez en  mode campagne ou personnages. Chaque quête vous amènera à la lecture d’un livre de rencontres bien épais où une multitudes de choix vous seront proposés, ces choix évoluant en même temps que votre campagne et votre personnage. Il vous sera généralement demandé de réaliser des tests de compétences à l’aide d’un dé dont la valeur de lancer sera ajoutée aux différents bonus offerts par vos objets, artefacts ou aventuriers. Ces quêtes à mener sont toutes uniques et amènent donc une ampleur narrative qui confinera à l’addiction au fil de vos aventures. Vous serez friands de ces quêtes, de leur lecture et de leur résolution.

A l’issue de chaque partie, vous allez atteindre un certain nombre de points de victoire qui s’additionneront entre eux pour déterminer un vainqueur final lors de la dernière aventure. Vous accumulerez également des points d’expérience que vous pourrez échanger entre chaque partie contre des compétences particulières. Enfin, vos personnages seront peut-être affectés par des traits de caractères qui influenceront grandement vos quêtes futures.

Il est à noter que le jeu est entièrement rejouable puisqu’il y a suffisamment de personnages pour rendre les parties uniques et que le déroulement des quêtes s’en trouvera modifié.

Ce compte-rendu, qui ne se veut pas exhaustif, ne rend qu’une pâle version de la richesse de ce jeu aux mécanismes simples mais pas simplistes dont je ne peux que encourager une découverte plus poussée. J’espère simplement qu’il aura au-moins eu le mérite d’attiser votre curiosité

Near and Far vous propose une expérience singulière et rafraîchissante, mélangeant les genres ludiques avec harmonie, le tout dans une atmosphère à la profondeur douce aux contours enchanteurs.

Et ça, ça fait du bien

Le Philofox

FR
NL FR